Warning: session_start(): Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/katherinechoong/public_html/wp-content/themes/Divi/header.php:1) in /home/katherinechoong/public_html/wp-content/themes/Divi/header.php on line 1

Warning: session_start(): Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/katherinechoong/public_html/wp-content/themes/Divi/header.php:1) in /home/katherinechoong/public_html/wp-content/themes/Divi/header.php on line 1
août 2017 – katherinechoong.ch
Un détour par l’Andalousie avant la fin du voyage

Un détour par l’Andalousie avant la fin du voyage

Adéu Catalunya, nous mettons plein gaz direction l’Andalousie, plus précisément à Villanueva del Rosario qui dissimule dans ses terres, la fameuse grotte de Chilam. A notre arrivée, les amandiers sont en fleurs et les rayons du soleil effleurent agréablement notre peau. Ce trip commence presque à prendre un air de vacances. Malheureusement, grosses erreur tactico-stratégique de notre part, les pluies diluviennes des dernières semaines ont complètement détrempé la falaise. Pas besoin de consulter les planètes pour conclure qu’il est impossible de grimper sans un masque et un tuba. Par chance, l’immense grotte d’Archidona ne se trouve qu’à quelques kilomètres de là (lorsqu’on ne louche pas dans la lecture du topo bien sûr). Quelques détours et crêpages de chignon plus tard, nous voilà au pied de notre nouveau terrain de jeu : une immense grotte avec pour seule compagnie pour taper la conversation des dizaines de piafs roucoulant de bonheur. Nous passons une journée à défier toutes les lois de la digestion avant de regagner le parking éreintés, trainant les pieds dans une allure digne d’un épisode de The Walking Deads afin de nous remettre en route en direction de Jaén. A quelques kilomètres à peine de l’excitation et des tentacules de la ville, nous pénétrons une vallée qui semble coupée du monde. Des centaines d’oliviers défilent derrière notre pare-brise et s’étendent à perte de vue. Arrivés au pied d’une colline en haut de laquelle se dressent les vestiges du château d’Otinar, nous sortons enfin de notre carrosse. L’air sent la rosée. Nous traversons la vallée qui a subi quelques années plus tôt un baby boom de moutons hurleurs, avant...